Benjamin Fondane – Autoportrait | «N’est-il rien qui pût nous apaiser?» | Autoportret | Nimic nu-i, oare, să ne-aducă alinare?“ | 1943

19 décembre 2011 § Poster un commentaire

© Luiza Palanciuc | série «Un homme parmi les autres» | 2008

.

.

N’est-il rien qui pût nous apaiser?
un peu de neige aux lèvres des étoiles,
un peu de mort donnée en un baiser?

Moi-même dans tout ça – Qui donc – moi-même?
Fondane (Benjamin) Navigateur –
Il traverse à pied pays, poèmes,

le tourbillon énorme d’hommes morts
penchés sur leur journal. La fin du monde
le retrouva, assis, dans le vieux port * –
| jouant aux sorts * |.

Regarde-toi, Fondane Benjamin –
dans une glace. Les paupières lourdes.
Un homme parmi d’autres. Mort de faim.

                                         1943

.

.

Nimic nu-i, oare, să ne-aducă alinare?
nici fulg de nea pe margine de stea,
nici strop de moarte prelins în sărutare?

Şi eu în ceste toate – Cine? – Cine din mine?
Fondane (Beniamin) Un călător pe mare –
La pas trecând prin ţări, poeme,

nebun vârtej de oameni morţi
cu ochii afundaţi în ziare. Sfârşitul lumii
l-a găsit în vechiul port* –
| trăgând la sorţi* |

Priveşte-te, Fondane Beniamin –
priveşte-te-n oglindă: ai pleoape grele.
Un om, doar, printre alţii. Mort de foame.

1943

.

.

©

  • Texte : Benjamin Fondane, poème conservé ­ à la Bibliothèque Jacques Doucet, Paris ; extrait du Mal des fantômes.
    | * variante notée dans le manuscrit |
    Remerciements : Monique Jutrin, Société d’Études Benjamin Fondane.
  • Image : Luiza Palanciuc, série «Un homme parmi d’autres», 2008.
  • Traduction du français : Luiza Palanciuc et Mihai Şora.

.

.

Pour citer cet article : Restitutio Benjamin Fondane
Gratias agimus.

.

.

Tagué :, , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Benjamin Fondane – Autoportrait | «N’est-il rien qui pût nous apaiser?» | Autoportret | Nimic nu-i, oare, să ne-aducă alinare?“ | 1943 à INSTITUT FONDANE.

Méta