CALL FOR PAPERS | ‘Bezobrazia’ : les dysfonctionnements soviétiques au prisme des archives | Paris, 9 mars 2012

12 décembre 2011 § Poster un commentaire

 

 

Bezobrazia : les dysfonctionnements soviétiques au prisme des archives

Date limite des propositions : 16 décembre 2011

Qui consulte les archives russes ne peut être que frappé par le nombre de dysfonctionnements qu’elles consignent. Les rapports d’inspection ou les lettres de plainte, entre autres documents, multiplient les constats d’échec et les descriptions souvent épouvantables. Cette omniprésence des anomalies est telle qu’elle en vient à constituer un véritable filtre de lecture du passé soviétique: elle semble suggérer que rien n’allait en Union soviétique.

De fait, la vision du passé soviétique qui s’est imposée est celle d’un système prédateur en hommes et en ressources dont les contradictions internes furent à l’origine de sa disparition; le cours ordinaire de la vie y revêtait une dimension extraordinaire où la survie le disputait à la souffrance. Évidemment, l’omniprésence des anomalies n’explique pas à elle seule une telle perception, mais elle y participe assurément.

Ces informations de déficience sont le plus souvent vécues sur le mode de l’évidence, elles ne font pas toujours l’objet de discussions de la part des historiens, bien loin du regard justement critique que nous posons sur l’archive «positive» qui célèbre les succès de la construction socialiste. Il nous semble pourtant nécessaire de s’interroger sur le statut de ces sources, leurs conditions de production et, surtout, leur utilisation par les chercheurs.

Le but de cette journée d’étude est de placer le dysfonctionnement au cœur de la réflexion des historiens en s’interrogeant sur la nature des anomalies qui sont données à voir par la documentation et sur leur fonction dans l’opération historiographique. S’il ne s’agit pas, ici, de faire de l’archive soviétique un objet historique en soi, ce questionnement espère en proposer une lisibilité renouvelée et offrir ainsi une meilleure compréhension du passé soviétique.

Dans un premier temps, pour entamer cette réflexion, nous souhaitons organiser une journée d’étude et de réflexion rassemblant quelques historiens ou politistes.

Plusieurs directions sont envisageables :

– une approche appliquée par laquelle les participants chercheront à évaluer le poids des dysfonctionnements dans leur objet d’étude et à réfléchir à la façon dont ils travaillent avec ce type de documents.

– une démarche plus globale, où l’on pourra réfléchir à l’anomalie dans l’historiographie de l’Union soviétique ou à sa fonction dans le système soviétique.

Les propositions de communication doivent être envoyées avant le vendredi 16 décembre 2011 sous la forme d’un résumé d’une demi-page, ou 400 mots maximum.

Elles doivent être adressées aux organisateurs :

  • Grégory Dufaud : gregorydufaud[at]gmail[point]com
  • François-Xavier Nérard : francois-xavier.nerard[at]u-bourgogne[point]fr

.

.

Tagué :, , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement CALL FOR PAPERS | ‘Bezobrazia’ : les dysfonctionnements soviétiques au prisme des archives | Paris, 9 mars 2012 à INSTITUT FONDANE.

Méta