■ Pour l’ami disparu ■

21 avril 2011 § Poster un commentaire

……………………………….

Noi fummo i Gattopardi, i Leoni; quelli che ci sostituiranno saranno gli sciacalletti, le iene; e tutti quanti Gattopardi, sciacalli e pecore, continueremo a crederci il sale della terra.

| Giuseppe Tomasi di Lampedusa |

– Numai să nu ajungem prea târziu. Căci dacă sarea se va strica…

– Quod si sal evanuerit,…

– in quo salietur?

– Da, da, – cu ce se va săra?

| Mihai Şora |

■ ………………………. FIN.

Tagué :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement ■ Pour l’ami disparu ■ à INSTITUT FONDANE.

Méta