■ Sur „Benjamin Fondane : cineast“, par Dana Duma ■

24 mars 2011 § Poster un commentaire

© Uniunea Cineaştilor din România | 2010 |

 

L’Union des Cinéastes de Roumanie publie un bref essai sur l’activité cinématographique de Fondane. Le recueil roumain est signé par le critique Dana Duma et résume les liens que Fondane entretenait avec le monde du film – aussi bien les théories des années trente, que la production elle-même.

Outre les sources documentaires – en grande partie fournies par Ana Simon (cf. son film sur Fondane réalisé en 1998), cet ouvrage retrace le parcours intellectuel de Fondane (une sorte de road movie, selon l’auteur), ses contacts avec les studios Paramount (une fois arrivé en France), les voyages en Argentine et les modèles théoriques auxquels Fondane pouvait avoir accès dans le climat français de l’entre-deux-guerres.

Le trajet biobibliographique de Fondane est minutieusement examiné, de l’écriture proprement dite des ciné-poèmes, en 1928 (parus intégralement en traduction roumaine en 2009, dans la revue Timpul [Le Temps] de Jassy, et dont Dana Duma offre des extraits), jusqu’aux déboires lors du tournage de Tararira.

Placé sous le signe du centenaire du cinéma roumain, ce petit opus a le mérite de mettre en valeur la culture filmique de Fondane et son «discernement esthétique» (pour reprendre l’expression de l’auteur), encore méconnus par le public roumain. Il s’agit d’une bonne introduction à la pensée fondanienne, d’autant plus salutaire qu’elle est censée circuler parmi les professionnels du cinéma, l’ouvrage faisant suite à une longue liste de monographies publiées dans la même collection (souvent exposées dans les halls des cinémas), dont on peut citer la monographie de Liviu Ciulei (par Mircea Alexandrescu), celle de Jean Negulescu (par Manuela Cernat) ou encore celle d’Elisabeta Bostan (par Laurenţiu Damian).

Luiza Palanciuc

 

 Références bibliographiques :

  • Dana DumaBenjamin Fondane: cineast, Lucrare editată de Uniunea Cineaştilor din România; Surse documentare: Ana Simon; Traducerea Cine-poemelor: Luiza Palanciuc şi Mihai Şora;  Tiparul: Artprint, Bucureşti, 2010, ISBN: 978-973-7639-17-2, 127 p. in 12° [en roumain].
  • Benjamin Fondane, Documentaire, Réalisation: Ana Simon; Assistants: Ivo Zanetti, Luigi Miriello, Images: Sorin Chivulescu, Leonid Berdichevsky, Thierry Le Nouvel, Dominique Bauguil; Son: Denis Wallois, 1998.
  • Benjamin FondaneTrei scenarii, Présentation et traduction du français par Luiza Palanciuc et Mihai Şora, dans la revue Timpul [Le Temps], Jassy (Roumanie):
    • nr. 9, septembre 2009 (pour la traduction roumaine de la Préface «2 x 2» et le ciné-poème Paupières mûres);
    • nr. 10, octobre 2009, pour la traduction roumaine des deux autres ciné-poèmes – Barre fixe et Mtasipoj.

 

 

Pour citer cet article:
Restitutio Benjamin Fondane – https://fondane.wordpress.com/
Gratias agimus.

 

 

 

Tagué :, , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement ■ Sur „Benjamin Fondane : cineast“, par Dana Duma ■ à INSTITUT FONDANE.

Méta